AJC se félicite des sanctions prises par l’UE contre l’Iran suite à ses menaces terroristes à l’encontre de l’Europe

Bruxelles – 8 janvier 2018 – Le Transatlantic Institute de l’Amercian Jewish Committee (AJC) se félicite de la décision de l’UE d’imposer des sanctions à l’encontre d’une unité du ministère du Renseignement iranien et de deux ressortissants iraniens après une série de menaces terroristes sur l’Europe.

Lire la suite

AJC loue l’adoption de la « working definition » de l’antisémitisme par le gouvernement bulgare

20 octobre 2017 – L’American Jewish Committee loue la décision du gouvernement bulgare d’adopter la « Working definition » sur l’antisémitisme de l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (IHRA). AJC se félicite également de la nomination de Georg Georgiev en tant que coordinateur national de la lutte contre l’antisémitisme.

L’annonce a été faite à l’issue de la réunion hebdomadaire du Cabinet, le 18 octobre 2017, tandis que David Harris, directeur exécutif d’AJC et Simone Rodan-Benzaquen, directrice AJC Europe, s’entretenaient le jour-même le président bulgare Roumen Radev ainsi que le vice-ministre des Affaires étrangères Georg Georgiev.

Lire la suite

AJC appelle le Parlement européen à condamner les violations des Droits de l’Homme et le négationnisme du régime iranien

Dessin de Zéon, proche de Dieudonné, qui a remporté le dernier concours annuel de caricature de la Shoah organisé par l'Iran
Dessin de Zéon, proche de Dieudonné, qui a remporté le dernier concours annuel de caricature de la Shoah organisé par l’Iran

Bruxelles – 20 octobre 2016 – AJC Transatlantic Institute appelle tous les membres du Parlement européen à soutenir les amendements fondamentaux proposés par la Députée européenne Marietje Schaake, à un rapport clé sur l’Iran, qui seront votés en session plénière mardi prochain à Strasbourg.

Ces amendements rectifient certains des raccourcis du rapport, qui dans sa forme actuelle, échoue à condamner la propagande antisémite du régime et ses appels répétés à la destruction d’Israël. Le rapport échoue également à répondre de manière adéquate aux violations des Droits de l’Homme et à l’intervention de l’Iran sur la scène internationale, surtout son soutien déterminant envers la guerre brutale que mène Assad contre sa propre population, ainsi que son soutien pour le terrorisme international.

Lire la suite

Détournement des fonds reçus par l’Autorité palestinienne à des fins terroristes : l’exemple à suivre du Royaume-Uni

dollars1Le Royaume-Uni a suspendu temporairement son aide financière à l’Autorité palestinienne, accusée de détourner l’aide financière internationale à des fins terroristes, expliquent les médias britanniques parmi lesquels The Sun. L’American Jewish Committee invite vivement les autres pays européens, soutiens financiers de l’AP, à prendre exemple sur le Royaume-Uni dans cette démarche.

Lire la suite

AJC est profondément préoccupé par la faiblesse du rapport du Parlement Européen sur l’Iran

1Bruxelles – 6 octobre 2016 – AJC est profondément préoccupé par l’absence de critique ou la seule évocation de la propagande antisémite de Téhéran et des appels répétés à la destruction d’Israël dans le rapport sur l’Iran de la Commission des affaires étrangères du Parlement européen. Le rapport n’aborde pas de front les terribles violations des Droits de l’Homme par l’Iran ou encore les dangereuses positions de politique étrangère comme le soutien largement critiquable à la guerre brutale de Bachar al-Assad à l’encontre de sa propre population ou le soutien au terrorisme international.

Lire la suite

AJC est consterné par la décision de l’UE au sujet de l’étiquetage des produits israéliens

boycott israelBruxelles – 11 Novembre 2015 – L’Institut transatlantique AJC est consterné par la publication des directives en matière d’étiquetage des produits israéliens fabriqués au-delà de la Ligne verte.

« Nous avons longtemps soutenu le fait que la construction de colonies n’était pas au service du processus de paix, mais les politiques discriminatoires à l’encontre d’Israël ne vont pas non plus en ce sens » a déclaré Daniel Schwammenthal, directeur d’AJC Transatlantic Institute. « La décision qui a été prise aujourd’hui va bénéficier à ceux qui sont déterminés à isoler l’Etat juif ; offenser les Israéliens qui préfèrent un compromis territorial et encourager les positions palestiniennes maximalistes. Les répercussions économiques ne seront pas limitées à Israël car cela nuira aussi à la subsistance des Palestiniens » a-t-il ajouté.

Lire la suite

AJC soutient l’aide humanitaire apportée par Israël et les Juifs grecs aux réfugiés syriens

12049019_10153488227433463_1522337299_n20 septembre 2015 – New York – AJC a envoyé des fonds et du support humain en Grèce afin de soutenir l’effort plus que nécessaire déployé par IsraAID pour venir en aide aux réfugiés syriens qui sont massivement arrivés dans le pays de l’UE cette année.

L’action humanitaire est menée en collaboration avec le Conseil central des communautés juives de Grèce (KIS), un partenaire de longue date d’AJC.

Lire la suite

AJC présente un plan d’action au Parlement européen pour la lutte contre l’antisémitisme

26 février 2015 – Bruxelles – Un haut responsable de l’American Jewish Committee a exhorté les législateurs européens à élaborer un plan d’action immédiat afin de faire face à la marée montante de l’antisémitisme dans leur pays et de changer la réalité des Juifs vivant dans la peur en Europe.

« En premier lieu, les dirigeants européens doivent montrer leur volonté d’assurer Lire la suite

AJC condamne les affronts dangereux et incessants d’Erdogan à l’encontre d’Israël

15 janvier 2015 – New York – AJC dénonce les propos haineux perpétuellement tenus par le Président Recep Tayyip Erdogan envers Israël ainsi que les attaques personnelles qu’il a lancé à l’encontre du Premier ministre Benjamin Netanyahou.

Erdogan a condamné la participation de Netanyahou à la marche républicaine anti-terroriste qui s’est tenue à Paris dimanche dernier, accusant le dirigeant israélien de « terrorisme d’Etat ». Aujourd’hui, Erdogan a comparé le Premier ministre aux terroristes qui ont perpétré les attentats meurtriers la semaine dernière à Paris. « Au même titre que les terroristes qui sont à l’origine du massacre parisien, le Premier ministre Netanyahou a commis des crimes contre l’humanité cet été à Gaza », a-t-il précisément affirmé.

« Les mots du président Erdogan ne sont pas seulement calomnieux, mais véritablement dangereux car ils incitent à la haine envers Israël, en Turquie et dans le monde musulman tout entier » s’inquiète David Harris, le Directeur exécutif d’AJC. « Où sont les voix, à travers le monde, autres que celles, louables, qui se sont élevées à Washington, condamnant la rhétorique outrageuse et hostile d’Erdogan et d’autres dirigeants turcs ? »

Hier, le Département d’Etat américain a exprimé pour la seconde fois cette semaine un « profond désaccord » avec les commentaires d’Erdogan concernant Netanyahou.

Erdogan n’est pas le seul dirigeant turc à salir Israël. Le maire d’Ankara, Melih Gokcek, a blâmé le Mossad pour les atrocités commises à Paris et l’été dernier, dans un tweet appelant littéralement la fermeture du consulat israélien. « Nous ne voulons pas d’un représentant de meurtriers en Turquie » avait-il écrit. A l’époque, Erdogan avait d’ailleurs déclara que Netanyahou avait « surpassé Hitler dans la barbarie ».

En tant que Premier ministre (de 2003 à 2014) puis comme président de la Turquie, Erdogan a élargi et approfondi les liens entre son pays et le Hamas, l’organisation terroriste qui contrôle Gaza.

En 2013, le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon et le président Obama ont sévèrement critiqué Erdogan pour avoir défini le sionisme – mouvement juif historique pour l’autodétermination nationale – comme crime contre l’humanité.

« De façon tragique, Erdogan élargit le fossé qui sépare la Turquie des Etats-Unis, mais aussi de tous les alliés de l’OTAN, y compris l’UE, à laquelle il souhaiterait pourtant faire adhérer son pays. » a déclaré David Harris. « L’attitude agressive et belliqueuse d’Erdogan n’est pas seulement une incitation irresponsable à la haine ; elle ternit également la réputation de son pays dans le monde entier. »